Plumettes

Le duvet et les plumes protègent naturellement les oiseaux du froid. Les hommes exploitent depuis des millénaires les extraordinaires propriétés de ce produit naturel. Malgré tous les progrès de la recherche scientifique, le stockage thermique, la respirabilité et la résistance du duvet restent étonnants.

Depuis des milliers d’années, les hommes tirent parti des propriétés chauffantes du duvet et des plumes. Celtes et Romains connaissaient déjà les qualités de ces matériaux très utiles, issus de l’élevage de volailles, et en remplissaient leurs lite-ries. Le duvet se distingue en particulier par son pouvoir isolant et sa respirabilité incroyables, comparés à sa légèreté.
Malgré les technologies les plus modernes, on n’est pas encore parvenu à déve-lopper un matériau réunissant ces propriétés et qui offre la même qualité, tout en étant entièrement biodégradable.

Les plumes présentent une structure totalement différente de celle du duvet. La plume possède un tuyau allongé et arqué qui lui donne une certaine stabilité, mais qui est également responsable de son effet «ressort» par son extrême élasticité. A la différence du duvet, les plumes sont idéales pour rembourrer les oreillers où elles amortissent agréablement la tête, tout en offrant à la nuque la stabilité nécessaire. Le duvet, en revanche, est utilisé dans les couettes où il assure un équilibre optimal entre chaleur et humidité (environnement de couchage), tout en restant agréablement léger et extrêmement résistant. Une chose importante cependant qui vaut pour les oreillers comme pour les couettes: tous deux doi-vent être énergiquement secoués chaque matin, afin de conserver longtemps leur forme.