Un sommeil réparateur grâce au bon oreiller

Un oreiller devrait uniquement soutenir la tête, s’arrêter à la hauteur des épaules et être ergonomique, de manière à garantir l’équilibrage horizontal nécessaire dans toutes les positions. La recherche de produits vous aidera à trouver l’oreiller qui vous convient en fonction de votre position de sommeil.

Se connaître et connaître son oreiller
Nous avons tous déjà passé des nuits agitées, en nous roulant d’un côté sur l’autre. Toutefois, si cette situation devient chronique, il est impératif de se poser les questions suivantes:

  • Quelle est ma position de sommeil la plus fréquente (dos, côté, ventre), mon oreiller me soutient-il suffisam-ment ou constitue-t-il un facteur de gêne?
  • Dans quelle mesure l’oreiller est-il mis à contribution? Est-ce que je roule l’oreiller en boule ou finis par l’écarter pendant la nuit? En ai-je surtout be-soin pour lire avant de m’endormir?
  • Quel est le niveau de confort général (douceur du tissu / garnissage)? Est-ce que je transpire abondamment sur l’oreiller?

Le fait d’être conscient de ses habitu-des de sommeil et de ses besoins en matière d’oreiller permet de recon-naître rapidement la nécessité d’un nouvel oreiller.

En raison de sa sollicitation nocturne importante, un oreiller devrait être remplacé tous les trois ans. Etant géné-ralement moins cher qu’un duvet, cela vaut la peine de le changer régu-lièrement. Dans la plupart des cas, un nettoyage onéreux se révèle disproportionné.

Trouver l’oreiller adéquat

Qui décide d’acheter un nouvel oreiller devrait le tester avant l’achat. Outre les besoins individuels, il s’agit de veiller aux facteurs suivants:

  • De manière générale, un oreiller plat convient le mieux sur un matelas mou, tandis qu’un oreiller plus volumineux est de mise sur un matelas dur, présentant un degré d’enfoncement moindre.
  • Les personnes de corpulence robuste ont plutôt besoin d’un oreiller haut à soutien ferme, alors que celles plus fluettes devraient opter pour un support plus plat et offrant moins de résistance.
  • Pour les dormeurs sur le dos ou sur le côté, en particulier, le triangle épaules/nuque devrait être bien rempli (voir ill. 1 et 2). En position sur le dos, la colonne cervicale doit pouvoir conserver sa forme naturelle en S (voir ill. 1), alors qu’elle devrait être soutenue de manière parfaitement rectiligne en position sur le côté (voir ill. 2). Si un oreiller plat est conseillé aux dormeurs sur le ventre, bon nombre d’entre eux y renoncent toutefois entièrement.
  • La hauteur de l’oreiller devrait correspondre à la largeur d’épaules et, durant le sommeil, celles-ci sont censées se trouver devant l’oreiller et toucher le matelas.

Vous trouverez des informations utiles sur les literies garnies de flocons de duvet et de plumes ainsi que
les précédents numéros de notre «Information technique» sur notre site Web:
www.vsb-info.ch.